24/03/2009

Un weekend pour rien...

Vendredi 20 mars - Classique Loire Atlantique - Cat. 1.2 - 160 partants.

Cette épreuve 1.2 est, cette année, différente des autres. En effet, pour cette édition, c'est en circuit de 16km que la course se dispute. Mais voilà, le tracé est vraiment très très difficile. Un vent violent, monter-descendre sans aucun moment de récupération.

Dès le départ, Cédric Collaers prend la fuite avec un autre coureur. Le peloton laisse faire. Il est vrai qu'avec le vent qui souffle, deux coureurs, c'est un peu peu ! Mais cette situation ne va guère durer. Après 1 tour, ça commence à rouler très fort via les équipes Agritubel et Besson Chaussures. Je n'étais déjà pas très bien au début, mais là, ca devient déjà très difficile. Je ne me sens tout simplement pas bien. A l'arrière, les dégâts sont déjà considérable.

Au file des tours, c'est par l'arrière que la course va se décanter. Après plus de 75 km, je me fais lâcher... comme toute l'équipe ce jour-là... pas terrible... mais un bon déblocage (on avait 650 km de voiture dans les jambes de la veille!) pour dimanche.

Dimanche 22 mars - La Roue Tourangelle - Cat. 1.2

Un beau soleil au départ et un peu moins de vent que l'avant-veille à Nantes. Deux boucles de 39 km à couvrir avant une grande partie en ligne avant l'arrivée à Tours. Ca part très rapidement. Un russe seul en tête, alorsqu'au peloton, ça roule fort. Je fais la première boucle de 39 km dans le paquet avant de remonter. Je me sens vraiment très bien. Les bosses me conviennent et je secoue le peloton avant une partie bien exposée au vent. Le peloton est en file, à l'arrière, ça casse. Mais à croire que le bon Dieu du vélo n'est pas avec moi en ce beau dimanche. Km 86, crevaison, dans une petite route, de la roue avant. Je lève le bras en me laissant descendre du peloton. Mais un peloton de 160 mecs, en file indienne, ça prend de la longueur !!! Impossible, pour le voiture de l'équipe (voiture n°19 !!!), de ce frayer un chemin... de plus que la "pseudo-commissaire" n'avait même pas appelé la voiture de l'équipe pour lui signaler ma crevaison... Parce que, dans cette course, nous avons une commissaire féminine de nationalité portugaise, tout simplement un vraie peau de vache qui n'a surement jamais mis son c... sur une selle de sa vie !!! En effet, celle-ci interdit à quiconque de ramener un coureur et ce, même en cas de crevaison ou de chute... Du grand n'importe quoi !!! Bref, 19e voiture, sur 20 équipes... je me fais dépanner, mais le peloton est déjà bien loin. Je vais malgré tout tenter de rentrer pendant une dizaine de bornes mais me voilà en plein vent, tout seul comme un con avec une put... de rage au ventre car je vois bien que ma course est finie.

A cause d'une grosse incapable de commaissaire, me voilà out... un jour où j'étais persuadé de faire un truc... Bref, un weekend perdu. Ce lundi, pas de vélo, je n'en avais tout simplement pas envie...

13:59 Écrit par Nico dans Résultats | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

pas de bille mec, le soleil arrive ! Et Nico, c'est bon d'avoir la rage aux ventres car ce weekend, je ne voudrais pas être ton concurrent....
Allé courage et dis-toi que ce n'est que du vélo, près tout !

Bisous à toute la famille
Fred

Écrit par : Fred | 24/03/2009

aller nico morale VQDRY

Écrit par : didierducarme | 25/03/2009

HEy salut Nico,

PAs bon pour ca. probleme avec le commichaire. pétasse, incapable rentre chez toi si tu sais pas parler dans le talkie walkie ehheee
Bref les boules.
Allez accroche toi gros ! On est tous avec toi Chris&moi.

Écrit par : Eckouuuttt | 25/03/2009

Salut Fi!

Juste pour cette commissaire portugaise : je me la suis tapée à Liège- La Gleize... Un briefing d'1h30 le premier jour. Incroyable.

C'est une vraie ça!

Courage Martinet! Bientôt tes kurs...

Écrit par : Manolo Sainz | 27/03/2009

Commissaire de merde monte sur un vélo et on verra après Courage Nico le petit français te soutient

Écrit par : Eric | 03/04/2009

Les commentaires sont fermés.