11/02/2011

Retour à la maison !

DSC_0292.jpg

Ce vendredi matin, les deux hommes sont allés rechercher les deux femmes à l'hôpital ! En effet, après 5 jours passés à Notre Dame à Charleroi, il était temps de revenir à la maison. Et qu'est-ce que ça fait du bien de se retrouver à quatre, chez soi...

 

DSC_0280.jpgNous n'avons pas à nous plaindre pour l'instant, Zoé dort beaucoup et boit bien, et régulièrement. Pendant ce temps, Louis peut profiter de la douceur actuelle pour s'oxydéner ! Il en a grand besoin ! Sourire

 

Il était aussi temps pour moi de remonter en selle ! En effet, 4 jours sans un seul petit kilomètre, ça fait mal ! J'ai donc repris en douceur ce vendredi, mais bien que ce n'était pas facile, ça m'a fait un bien fou ! Je ne stress pas trop, la condition devrait revenir bien vite, avec un morale gonflé à bloc !

 

Entre-temps, Romain est venu nous rendre visite. Tout juste rentré d'un bon Trophée de Majorque et avant de s'envoler pour le Tour d'Algavre. La forme arrive, il s'est d'ailleurs déjà distinguer dans une échappée lors de la 3e étape en Espagne.

 

Demain soir, souper du club Speed X tri Team à la salle de Forges. Présentation de l'effectif 2011 ainsi qu'un souper et une soirée "Cosy X".

 

A bientôt

22:19 Écrit par Nico dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Bravo Mr Baiolet, c'est ta deuxieme plus belle victoire avant celle que tu as connu ou, et je te le souhaite, que tu connaitras cette saison. Bravo et bon conge. Tu passes quand tu veux a l'ecole mais aussi a la maison. A +
Felicitation a la maman et au grand frere aussi

Écrit par : Squelard Marc | 11/02/2011

Un tout grand merci Marc... Et la famille ! ;-) en effet, beau trophee, plus beau que n'importe quelle victoire ! Mais comme tu dis, rien ne m'empeche de gagner l'une ou l'autre course cette saison! Si je suis a court de ravito, je passerai chez toi ;-) mais par contre, vous etes aussi les bienvenus chez nous! ;-) a++

Écrit par : Nicolas | 12/02/2011

Les commentaires sont fermés.